Chatulivre

16 avril 2019

Les nouveautés pour les adultes

Côté BD :

Loisel, Renaissance dernier tome de la série Le grand mort

Côté romans :

 

Badinter R. Idiss

Josse, G. Une longue impatience

Zahavi H. Dirty week-end

 

Le Corrre H Dans l'ombre du brasier

Martinez, JY Les enchaînés

Destombes S. Le prieuré de Crest

   

Dietrich-Ragon P. Les mafieuses

Tixier J.C Les mal-aimés

Niel C Sur le ciel effondré

 

Côté documentaires :

 

 

 

 

Vidal C Nos cerveaux resteront-ils humains ?

Posté par domgir à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 avril 2019

Horaires vacances de printemps


 

Fleurs, Blanc, Printemps, Arbre, Nature

Pendant les vacances de printemps, du lundi 15 avril au lundi 29 avril inclus,

la bibliothèque sera ouverte

le mardi de 15h30 à 18h30

le vendredi de 16h30 à 19h30

Posté par domgir à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 avril 2019

Samedi 13 avril :Katulu ?

 

 KATULU ?

Rencontre autour des livres

Samedi 13 avril à  15h

Dans une ambiance conviviale,

venez partager vos coups de coeur, découvrir de nouveaux auteurs !

 

Animation gratuite ouverte à tous

Posté par domgir à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 avril 2019

Vendredi 12 avril 2019 : un petit tour de Méditerranée

 

Posté par domgir à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2019

Lecture d'albums : samedi 6 avril 2019

 

Posté par domgir à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


16 mars 2019

Vendredi 5 avril 2019 : Soirée pyjama à Chatulivre

 

Posté par domgir à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2019

Le printemps des poètes à Chatulivre

 

Posté par domgir à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2019

Lecture d'albums : samedi 2 mars

 

Posté par domgir à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 février 2019

Livres évoqués au KATULU du 09 février 2019

A la dernière réunion KATULU, voici les livres qui ont fait parler d'eux :

"Un hosanna sans fin" de Jean d'Ormesson :   R ORM

eho-jdo7c

Ce dernier livre est celui de l'adieu.

L'auteur l'a écrit entre juin et le 03 décembre 2017 soit deux jours avant de mourir.

Comme tous ses autres livres, Jean d'Ormesson a écrit celui-ci à la main. Il remettait ensuite son texte à taper puis le relisait et le peaufinait maintes fois. C'est pourquoi d'après sa fille, ce livre est achevé mais pas fini ou fini mais pas achevé !

D'Ormesson y décrit le rôle de la science sur la vie, sur la mort d'un ton très léger puis, le rôle de la pensée : l'enchantement du monde et... le mystère de Dieu pour qui, il laisse la porte ouverte !

« C'est limpide et lumineux, à lire et à relire » dixit Edith.

 

"Piranhas" de Roberto SavianoR SAV

CVT_Piranhas_4961

A Naples, Nicolas Fiorillo vient de donner une leçon à un jeune homme qui a osé « liker » des photos de sa copine sur les réseaux sociaux.

Piranhas est le nom d'un babies'gang composé de jeunes de 10 à 18 ans fascinés par la criminalité, la violence et ne craignant ni la prison ni la mort.

 

Nous rappelons "Gomorra" du même auteur, sur la mafia napolitaine.

 

 

 

"Lettre à la femme aimée au sujet de la mort" de Jean-Pierre SIMEON :         841 SIM

519PBwb-BJL

L'auteur, poète et homme de théâtre, directeur artistique du Printemps des Poètes, décline dans cet ouvrage une déclaration d'amour à sa femme qui se meure.

« Le livre fourmille d'expressions qui enchantent et sont des trouvailles qui étincellent au détour des vers. »

 

 

 

 

 

 

"Terrienne" de Jean-Claude Mourlevat : JR MOU

product_9782070637232_244x0

 

Anne a reçu un message de sa sœur, disparue depuis un an, et part à sa recherche.

Tout commence sur une route de campagne où elle est déposée, par cet homme qui se rend régulièrement chez son dentiste et l'a prise en stop à plusieurs reprises...

Où va-t-elle ? Pourquoi ne retrouve-t-il pas cet embranchement où elle est descendue de sa voiture ?

Du même auteur : « La rivière à l'envers » Tomek et Hannah    JR MOU

et aussi « Mes amis devenus » R MOU

 

 

 

 

 

"Passeuse de rêves" de Lois Lowry : JR LOW

bm_34067_1588188

Entre fantastique et poésie, cette histoire raconte de bien jolie manière comment les passeurs s'infiltrent la nuit dans les maisons pour récolter des émotions, des souvenirs sur les objets qui nous entourent et s'en servent pour en agrémenter nos nuits, nous permettre de beaux rêves.

 

 

 

 

 

 

Et aussi :

"Les délices de Tokyo" de Durian Sukegawa :

Il faut écouter la voix des haricots rouges pour réussir la pâte qui accompagne à merveille les pâtisseries japonaises que Sentarô vend dans son échoppe. C'est le secret de cette étrange vieille dame aux doigts mystérieusement déformés que Sentarô a accepté d'embaucher qui lui permettra de voir sa clientèle doubler du jour au lendemain.

« Il s'agit d'une jolie fable pleine de poésie et d'émotion qui se transforme en formidable leçon de vie ».

Ce roman a été adapté au cinéma par Naomi Kawase.

 

"Maria Vittoria" de Élise Valmorbida  :

En 1923, dans un hameau perdu au cœur des Dolomites, son père lui choisit un mari et Maria accepte. Le couple part s'installer entre Venise et Padoue, fonde un foyer et ouvre un magasin, dans un contexte historique où le fascisme est présent et la guerre menace...

Quel sera le destin de cette femme ?

 

"Idiss" de Robert Badinter :

L'auteur rend hommage à sa grand-mère maternelle, Idiss, qui a fui l'empire tsariste pour se réfugier à Paris en 1912. il retrace avec délicatesse la destinée de cette femme qui comme beaucoup de juifs connaîtra le déracinement, la violence et l'antisémitisme.

Nous y lirons comment ces hommes – dont son père – «nourrissaient à l'égard de la France des sentiments complexes, mélange de reconnaissance et de susceptibilité, comme des enfants blessés parce que leur mère adoptive ne leur donne pas toutes les preuves d'amour espérées, ou, pire encore, paraît regretter leur présence. »

 

"Jacques à la guerre" de Philippe Torreton :

Jacques, enfant, a subi la guerre en Normandie. Envoyé en Indochine, l'absurdité du monde lui saute aux yeux. Comment vit-on la violence lorsqu'on est un homme simple aspirant à une vie calme ?

Après son roman « Mémé » ce roman de son père retrace avec plein d'humanité et d'émotion cette absurdité de la guerre avec une écriture enflammée particulière :

« Mon père me manquait, mais à voir la silhouette de ma mère s'attardant sur le quai sans un bras pour la soutenir, sans une main caressante qui écrit sur la toile de son dos qu'il ne  faut pas s'en faire, que le fiston va revenir vite, je lui aurais bien souhaité de retrouver un homme. S'il y avait une peine perdue d'avance, c'était celle-là ; elle allait s'accrocher à son deuil comme la misère sur le monde, maintenant qu'il était mort, son mari elle l'avait pour elle, rien que pour elle. Et puis, dans son monde on ne s'épousaille qu'une fois, on ne divorce pas, et quand la mort vient rebattre les cartes, on continue de jouer avec la mise d'avant, une chaise vide en face de soi. »

 

"Un goût de cannelle et d'espoir" en 1948 en Allemagne...

"Un parfum d'encre et de liberté" en 1859 en pleine guerre de Sécession...

"Le souffle des feuilles et des promesses" en 1897 à New York....

Dans chacun de ces trois romans de fiction, la vie de femmes de caractère sur une période historique particulière est racontée par Sarah McCoy, auteure américaine née en 1980.

Posté par Lisbei13 à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 février 2019

Samedi 9 février KATULU ?

Chatulivre vous invite pour

 

le premier KATULU ? de l'année

 

Samedi 9 février à partir de 15h

Dans une ambiance conviviale,

venez échanger vos coups de coeur, découvrir de nouveaux auteurs !

 

Animation gratuite ouverte à tous

Posté par domgir à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :